Entre Terre et Ciel

Assoupi au creux
d’une vague de beau temps,
les doux courants du sud
m’amènent du lointain
l’obsédant tap-tap
d’un train sur sa voie,
tap-tapant comme le font
les sons dans les rêves :
proches et lointains tout à la fois,
forts et faibles tout à la fois.

D’est en ouest,
du nord au sud,
dans des mondes oubliés,
se dessèche l’esprit de Travailleurs.
Pas une culture n’en sortira indemne.

Au loin, des sirènes d’usines
hurlent leur appel.
Strident, le cri d’un frein leur répond.
Joyeuses, des files de Cols bleus
suivent le mouvement.

La Terre m’ennuie,
je pars au Ciel !

Inspiré de : « On the Idle Hill of Summer
A.E.Housman

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :