Air frais

Je ne produis rien
dans la grande chaîne
du travail.

Je fais quelque bruit
qui, parfois, gêne un peu
le sommeil de l’Homme.

J’aère simplement
les boues de la vie.

Ainsi parle le Poète.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :