Lunation

Chaque nuit
tu m’appelles d’un cri
chaque fois plus perçant.

Je te hais,
et chaque nuit
j’attends ton cri,
dans l’angoisse
qu’il se mue
en un impénétrable silence.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :