Questions

Toi que j’aime,
et qui passe en méditant,
t’arrêteras-tu un jour
pour admirer
toutes les moirures
de ma couleur?
Toi que j’aime,
et qui passe en méditant,
avanceras-tu un jour le nez
pour saisir toutes les nuances
de mon parfum?
Est-ce ma faute, à moi,
si je n’ai pas d’autres attentes?
Est-ce ma faute, à moi,
si l’amour occupe à lui seul
ma courte vie de rose?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :